Hauts-de-France : La destination pour prendre soin Haut et Fort de soi et des siens

Expériences immersives partagées, sylvothérapie, healthy food, yoga, sieste sonore au jardin, marche méditative, longe-côte, reconnexion nature, méditation contemplative au musée… Avec la crise sanitaire, la tendance est plus que jamais à la recherche de bien-être et au renforcement des liens pour prendre soi de soi et des autres.

Le CRTC Hauts-de-France a renforcé son dispositif d’accompagnement marketing des acteurs du tourisme pour accélérer la création d’offres touristiques adaptées à ces nouvelles attentes : 25 territoires de la région se sont engagés aux côtés du CRTC pour faire muter leur offre, des initiatives pour « se ressourcer sans traverser la planète » voient le jour de Dunkerque à Chantilly et un agenda de 700 rendez-vous bien-être qui incarne l’esprit des Hauts-de-France, cette capacité sincère d’attention à l’autre afin de le servir mieux. Preuves à l’appui, l’art de prendre soin est dans l’ADN régional.

La quête de bien-être exacerbée par le Covid

La crise sanitaire a provoqué une montée de l’anxiété dans une société déjà éprouvée par le stress de la vie moderne. L’incertitude généralisée et la perte de sens pèsent désormais sur le corps et l’esprit.

80 % des Français déclarent avoir ressenti un état de mal-être depuis le début de la crise. Les femmes (87 %)et les jeunes adultes âgés de 18 à 34 ans (92 %) sont particulièrement touchés (néonmag.fr).
En 2019, déjà 71% des Français déclaraient « chercher la voie » pour être mieux et 57% estimaient que le besoin de bien-être est de plus en plus impératif (baromètre d’opinion Viavoice et BloooomUp !).
Le tourisme ne s’inscrit plus en opposition par rapport au travail, mais en complémentarité : travail et loisirs s’intriquent dans un objectif de recherche continue de développement personnel et de réalisation de soi.

Le tourisme entre dans l’économie de la transformation de soi

La crise sanitaire a cristallisé la mutation du tourisme autour de 4 tendances clés :

  • la santé,
  • la proximité,
  • la conscience environnementale
  • et le bien-être.

La quête du bien-être intervient à la fois dans la vie quotidienne (petits moments de bonheur, alimentation saine et équilibrée, activité physique régulière…), mais aussi lors des séjours touristiques. L’économie touristique intègre désormais des nouvelles tendances et valeurs sociétales : regain d’intérêt pour le proche, l’authenticité et le terroir, les rencontres et la convivialité.

Une réinvention du rapport à soi, aussi : la parenthèse passée hors de chez soi doit désormais être l’occasion de (re)découverte de pratiques de bien-être pour s’armer contre les effets du stress (relaxation, sophro, yoga…), de développement personnel (méditation, marche méditative, équithérapie) et d’activités immersives sensorielles (contemplation, visites sensorielles au musée) qui permettent de s’ancrer dans le temps et l’espace et de savourer les bienfaits de l’instant.

Région Hauts-de-France :
6 atouts pour incarner l’art de prendre soin de soi, des autres et de la planète
La région Hauts-de-France apporte des solutions pour répondre concrètement aux nouvelles attentes de ses habitants et visiteurs en quête de ressourcement. 6 atouts la distinguent et en font une destination qui satisfait à tous les critères de choix du Touriste d’après :

  1. Sa proximité géographique et son accessibilité (22 millions de personnes à moins de 3 heures de transport) rendant l’évasion facile à organiser et à faible impact carbone.
  2. Sa capacité à associer tourisme urbain (84 musées de France) et de nature dans un même séjour.
  3. Ses grands espaces préservés, 5 PNR, 3 grands sites de France, 200 Parcs et Jardins … pour se reconnecter à la nature et changer de rythme.
  4. Sa gastronomie généreuse, la créativité de ses chefs pour sublimer le terroir, la convivialité de ses tables.
  5. La puissance de l’intention derrière le geste d’accueil : les valeurs humaines du territoire – générosité, sens de la relation, empathie naturelle, créativité… – rendent les offres touristiques performantes car basées sur l’engagement sincère à servir mieux versus vendre plus.
  6. La stratégie déployée par le CRTC au service des territoires et des filières depuis 2019 :

Les territoires peuvent s’appuyer sur la R&D du CRTC et sa connaissance actualisée des nouvelles attentes et critères de choix des visiteurs français, belges et britanniques, des nouveaux fondamentaux du tourisme urbain, des nouveaux fondamentaux du tourisme d’affaire.
Un dispositif d’accompagnement marketing personnalisé en appui de la stratégie de chaque territoire et/ou filière, pour accompagner l’évolution de l’offre à l’échelle de l’ensemble de la région.
Un cycle de conférences sur l’art de prendre soin animé par un médecin spécialiste de la gestion du stress.

Au total :

1 500 acteurs du tourisme sensibilisés et inspirés au sujet des nouvelles attentes des visiteurs et sur l’économie du bien-être depuis 2019.
150 ateliers marketings avec les territoires et les filières basées sur des études clients actualisées chaque année depuis 2020.
25 conventions d’accompagnement marketing personnalisé en cours avec les territoires.
400 offres de weekends personnalisés en ligne sur Week-End Esprit Hauts-de-France.

L’agenda des rendez-vous bien-être

Découvrez un aperçu des rendez-vous bien-être Hauts-de-France :

En 2020, le CRTC Hauts-de-France a impulsé un rapprochement entre les acteurs du tourisme et des naturopathes, guides nature, médiateurs culturels, praticiens du bien-être, restaurateurs…

Aujourd’hui, 700 rendez-vous bien-être sont programmés à travers la région à l’attention des habitants et des visiteurs.

Par exemple :

4 juillet : bain de forêt musical à Compiègne (Oise) ou sophro balade en forêt de Saint-Amand-les-Eaux (Nord).

9 juillet : rando nocturne sur les plus hauts terrils d’Europe à Loos-en-Gohelle (Pas-de-Calais).

11 juillet : évasion sonore au son des bols tibétains à Laon (Aisne).

12 juillet : chevauchée sophronique en terre Henson au domaine du Marquenterre (Somme).

13 juillet : sophrologie et bain sonore au crépuscule en Baie de Somme ou yoga beach à Fort-Mahon (Somme) ou yoga’Mine à Oignies (Pas-de-Calais)…

Agenda complet Esprit Hauts-de-France

Des territoires déploient la stratégie autour du bien-être dans leur propre dispositif media : Baie de Somme, Baie d’Authie, Amiénois, Oise, Vallée de la Marne, Arras Pays d’Artois, Lens-Liévin, Valenciennois, Vallée de la Lys… rendant collectivement plus impactant le statut de destination pour prendre soin de soi.

Florence Karras (fondatrice de Canopsia, porteuse d’un projet touristique autour de la reconnexion Homme-Nature au Domaine de Fresnoy à Loison-sur-Créquoise)

« J’ai découvert les Sept Vallées et j’y ai trouvé cet équilibre Terre/Mer. A 2 heures de Paris et 1 heure 30 de Lille, il y a ici une diversité de nature, une richesse d’environnement et d’activités possibles. Dans chacune, tu as des énergies très différentes, contrairement à la montagne par exemple.

La sylvothérapie, c’est scientifiquement prouvé aujourd’hui. Quand tu te balades en forêt, tu ressens du bien-être. Et quand tu le fais de manière consciente, avec une approche guidée, sensorielle et créative, les bienfaits sont multipliés : baisse du niveau de stress, production d’hormones du bien-être…

Je débarque de la région parisienne et je suis très touchée par l’accueil, l’ouverture, le soutien spontané des gens. Il y a ici une authenticité et une générosité qui est exceptionnelle ! Je suis en découverte de plein d’initiatives engagées. Je veux changer cet a priori que certains ont encore sur cette région. »

Chiffres clés :

183 800 abonnés (59% Hauts-de-France, 21% Ile-de-France, 7% autres régions, 3% Belgique, 10% autres).
1,2 millions de lecteurs.
22,6 millions € de retombées directes par an (source CSA 2019).
Tendances été 2021

Enquête en ligne menée par le Comité Régional du Tourisme et des Congrès Hauts-de-France, du 15 au 20 juin 2021 auprès d’une centaine d’hébergements touristiques :

A 15 jours des vacances d’été, avec un contexte favorable aux séjours, les réservations pour le mois de juillet affichaient un taux de réservation 25%, 1/3 des professionnels faisaient état d’une bon taux de réservation, 50% dans l’hôtellerie.

Réservations dernière minute : 84% des hébergeurs pensent que les réservations de dernière minute devraient augmenter leur fréquentation de juillet.
Un été qui s’annonce identique à 2020 : près d’1 professionnel sur 2 estime que l’été 2021 ressemblera à celui de 2020, avec toujours plus de réservations tardives, pratique de plus en plus courante, accentuée par la crise sanitaire. Clientèle essentiellement française (habitants Hauts-de-France et clientèle de proximité, Ile-de-France, Normandie, Grand-Est), peu d’étrangers excepté les Belges qui seront plus nombreux notamment sur le littoral.
L’appel de la nature et des grands espaces : Pour les gîtes de France des 5 départements, les taux de réservation sont très encourageants et augurent d’une bonne saison juillet-août 2021, au moins similaire à celle de 2020 : déjà un taux de réservation de 60% à J-15, un chiffre qui devrait aussi augmenter avec les réservations de dernière minute (taux d’occupation de 80% en juillet 2020). Sur les plateformes Airbnb et Abritel, déjà 43% de logements étaient réservés sur l’ensemble de la région.

Plateforme de réservation de séjours : le boom des séjours en famille

441 ventes pour juillet, 78% séjours couples, 22% séjours familles.
180 ventes pour août, 63% de séjours couples, 37% familles.
676 ventes familles sur le 1er semestre 2021 (375 en 2020 sur la même période, soit +80%).
Nota : globalement, la plateforme weekend Hauts de France a enregistré au 1er semestre 2021 une augmentation des ventes de +46% par rapport à 2019 et +87% par rapport à 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *